Conseils d'application des peintures Pod'Paint

Tout d’abord, gardez bien en tête que vous avez choisi l’utilisation de peintures écologiques ! Essentiellement fabriquées à base d’eau, elles sèchent plus vite qu’une peinture solvantée, ce qui nécessite une approche de mise en œuvre quelque peu différente 😊.

Peindre des plaques de BA13 plafond et mur

On peut peindre ses plaques de plâtre BA13 (cloisons, murs, ou plafonds) pour donner de l’ambiance et des couleurs à son logis. Seulement, cette tâche de bricolage, qui semble à priori simple pour beaucoup de peintres amateurs, peut vite se transformer en cauchemar quand on ne connait pas les règles de l’art.

  • Commencez par poncer les plaques de plâtre afin d'obtenir une surface parfaitement lisse et plate. Si des fissures, des trous ou des jonctions sont mal réalisés, enduisez à nouveau avant de poncer une seconde fois. Tout se voit, même après la mise en peinture, il est donc important de bien poncer les plaques de placo pour avoir un résultat irréprochable. Une fois les défauts rectifiés, vous pouvez lessiver la plaque à l’aide d’une éponge humide… mais pas mouillée ! Laissez bien sécher la paroi avant d’appliquer tout enduit ou peinture.

  • Les plaques de placo sont poncées, propres, il est maintenant temps d’appliquer la peinture. Et on commence systématiquement par une sous-couche de notre gamme pod’acrylmat avec une dilution à 10%. Le plâtre a tendance à « boire » la peinture, c'est pourquoi la sous-couche est indispensable en tant que première protection au plâtre.

  • Dès lors que la sous-couche est appliquée et sèche, il est temps de débuter les peintures (pod’mat ou pod’velous) en appliquant deux couches successives et en respectant le temps de séchage. Une fois le travail terminé, il ne restera plus aucune trace visible des plaques de plâtre.

L’application de la peinture peut se faire au rouleau à peinture (pensez à acheter une perche pour les plafonds) ou au compresseur, c’est-à-dire avec un pistolet. Mais avant cela, il faut s’assurer d’avoir bien tout protégé.

Peindre de la toile de verre, ingrain ou de l’intissé

Si votre toile de verre est ancienne, vous devrez commencer par la nettoyer (à l’aide d’une éponge humide, mais pas mouillée). Si vous venez de la poser, cette étape peut être occultée.

Avant de pouvoir la peindre, il faut bien entendu qu’elle soit parfaitement sèche. Vous devrez ensuite masquer les zones délicates pour éviter les coups de pinceau maladroits et les taches qui endommageraient les plinthes et le plafond.

Il est conseillé d’appliquer deux couches de peinture (Pod’mat ou Pod’velours) en respectant le temps de séchage entre les deux. Une fois que vous avez posé la seconde couche, enlevez tout de suite le ruban de masquage pour éviter les traces. Vous avez maintenant terminé et il ne vous reste plus qu’à profiter de votre nouvelle pièce.

Réaliser des raccords (réchampie) de peinture irréprochables !

Les raccords entre un plafond et des murs sont rarement parfaits et rectilignes. Il est compliqué (sauf à faire preuve d’une très grande maîtrise du pinceau…) de tracer un raccord irréprochable lors des travaux de mise en peinture.

Bavures

Attention, poser simplement un ruban de masquage n’empêche pas toujours la peinture de déborder. Sur certaines zones irrégulières, la peinture peut laisser d’inesthétiques bavures au moment de retirer le ruban de masque. En outre, le plafonnage au niveau du raccord dans l’angle n’est pas toujours net, ce qui ne permet pas d’atteindre une finition irréprochable.

Quelle solution pour enrayer les bavures ?

Utiliser un acrylique blanc pour peintre. Concrètement, il faut d’abord peindre le plafond en dépassant légèrement de quelques centimètres sur le haut du mur. Ensuite, collez du scotch papier sur le plafond de manière rectiligne à quelques millimètres le long du raccord avec le mur. Dans l’angle avec le mur, réalisez un joint acrylique blanc et lissez-le délicatement avec un doigt trempé dans de l’eau savonneuse (comme pour poser un joint de silicone traditionnel). Le joint va alors légèrement déborder sur le ruban de masquage.

Sans attendre !

Avant que le joint ne sèche, peignez le dessus du mur avec un pinceau. Dès que l’ensemble du raccord avec le plafond est réalisé, retirez le ruban de masquage délicatement, tant que le joint reste souple, avant de continuer à peindre le reste du mur au rouleau. Pour un résultat optimal, utilisez un ruban de masquage type scotch papier pour vos travaux de peinture (il est moins adhérent et se retire plus facilement).

Double effet !

Grâce à cette technique, vous réaliserez des raccords parfaits et bien rectilignes entre les murs et le plafond. La ligne droite créée par le ruban de masquage servira de trompe l’œil pour donner l’impression que le raccord est irréprochable. D’autant plus que le joint en acrylique servira de barrière étanche empêchant les bavures sur la peinture du plafond

Peindre de la boiserie (porte, plinthe ou rénover un meuble)

Préparer le bois avant de le peindre

Commencez par réparer fissures, trous et irrégularités avec de la pâte à bois, puis poncez légèrement pour débarrasser le bois de son vernis ou peinture existante. Poncez-le au grain 80 à 120 (selon l'épaisseur du vernis). Appliquez ensuite 1 couche de Pod’prim d'accroche.

Peindre les boiseries

Les boiseries sont maintenant prêtes à accueillir une peinture de finition type Pod’lack. Son application nécessite un minimum de précision pour un résultat de finition de qualité.

Nos conseils

  • Commencer par peindre les angles et les contours des boiseries avec un pinceau à rechampir
  • Appliquer ensuite la peinture à l’aide d’un pinceau plat
  • Toujours peindre par petites portions, dans le sens de la veine du bois en tirant bien la peinture pour que l’application soit uniforme
  • Attention à apporter beaucoup de soin dans les raccords avec les murs. Pour cela, il peut être nécessaire d’utiliser un couteau à enduire pour protéger le mur au fur et à mesure de la progression ou un scotch de masquage.
  • Laisser sécher avant d’appliquer une seconde couche
  • Retirer ensuite le scotch de protection

Pour peindre une porte

  • Peindre les contours et les gonds à l’aide d’un pinceau à rechampir
  • Peindre les champs avec un pinceau plat
  • Appliquer la peinture à l’aide d’un rouleau approprié
  • Activer le pêne pour éviter que celui-ci ne se coince à cause de la peinture
  • Laisser sécher avant d’appliquer une seconde couche.

Peindre un radiateur

Avec une peinture spéciale radiateurs et du matériel adapté, il est possible de rénover vos anciens appareils de chauffage. Vous pouvez, au passage, les assortir à votre décoration intérieure et faire de réelles économies en évitant d'en racheter des neufs. Suivez le guide pour repeindre un radiateur étape par étape.

Eclatez-vous ! Avec Pod’prim !

Pod’prim, sous-couche blanche ou grise (teinte à choisir en fonction de la couleur de peinture que vous poserez ensuite) présente une remarquable adhérence sur tous vos supports ! Il suffit d’en appliquer une couche (attention, le produit est liquide, il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas de « coulures »), de laisser sécher, et le tour est joué ! Cette sous-couche vous offre la possibilité de donner une très bonne adhérence à la peinture que vous poserez, et ce, quel que soit votre support et sa matière ! Ainsi, vos objets préférés s’offrent une deuxième vie !

Sur quels supports ?

Bois et dérivés, métaux, non ferreux (alu, galva, zinc, inox, pvc poncé, laque, vernis, formica...), meubles, objets

Où ?

Intérieur et extérieur

Caractéristiques principales

  • Evite le décapage
  • Remarquable adhérence
  • Préparation des supports simplifiés
  • Ne faïence pas, ne farine pas
  • Excellent pouvoir couvrant et garnissant
  • Nettoyage des outils à l’eau
  • Grande facilité d’application
  • Séchage rapide
Devenir distributeur Foire Aux Questions Contact Voir nos couleurs